Posts à l'affiche

Frank T'Hézan - Ténor - Adaptation et Mise en scène - rôle : Cabriolo

09/02/2019

 

Il a effectué ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en classes de chant et opérette. Il est lauréat dans ces deux disciplines.

Lors du Concours International de Chant Jacques Offenbach 1992, il remporte le prix de L’Événement du Jeudi qui lui est décerné par Jean François Kahn.

Il obtient le premier prix au Concours International de Chant de Marmande 1994.

Très vite, il se distingue comme un interprète privilégié de la musique d’Offenbach et il chante dans de

nombreux ouvrages.

Il a abordé ensuite la musique de Kurt Weill et il était Jimmy Mahonney dans Mahagonny à la Péniche Opéra et Lindbergh dans Der Lindberghflug à l’aéroport du Bourget dans le cadre du Festival Banlieue Bleue.

 

Au Festival d’Evian, il chante sous la direction de Mstislav Rostropovitch dans une pièce d’Isabelle Aboulker : Passeport Musical pour Paris.

Au Festival de Saint Denis, dans Moïse de Rossini, sous la direction d’ Alberto Zedda, il tient le rôle de Ophide, aux côtés de Simon Estes et de Cécilia Gasdia .

Au Festival de la Cité de Lausanne, il tient le rôle titre dans Croquefer d’Offenbach dans une mise en scène

de Vincent Vittoz.

Au Festival de Semur en Auxois, il était Basile dans Les noces de Figaro de Mozart. Au Festival d’Aix les Bains, il chante le rôle de Gaillardin dans La Chauve Souris

 

Sa double formation de chanteur et de comédien l’a conduit tout naturellement au sein de la Compagnie Fracasse dans Le Capitaine Fracasse, et dans Christophe Colomb de Louis Dunoyer de Segonzac et Jean Marie Lecoq qui obtint le MOLIERE 1991 du Spectacle Musical.

Au sein de cette compagnie, il tenait le rôle du Roi Ouf dans L’Etoile de Chabrier à la Comédie de Picardie d’Amiens.

Au Théâtre Impérial de Compiègne, il se produit dans trois spectacles de Pierre Jourdan :

Come Back Offenbach, J’aime le Music-Hall et La Périchole d’Offenbach programmée sur TF 1 et Paris

Première où il tient le rôle de Piquillo aux côtés de Gabriel Bacquier .

En 1997, il tient le rôle du Brésilien dans La Vie Parisienne d’Offenbach au PALAIS OMNISPORTS de

PARIS BERCY dans une mise en scène de Roger Louret.

 

C’est en 1998 que le chef d’orchestre William Christie lui demande de tenir le rôle de Osmin dans Les Pèlerins de la Mecque de Gluck à l’Opéra de Montpellier.

En 1995, il crée à bord de La Péniche Opéra, à Paris une pièce musicale dont il est l’auteur :

Toc et Mat ( musique : J.C. Keck ) . Repris en Mars 2003 à Toulouse, à l’espace St Cyprien et en novembre 2004 au Théâtre des 5 Diamants à Paris.

Avec le groupe LA TROISIEME LIGNE, pendant deux ans (98-99), il participe en tant qu’auteur et chanteur humoriste à l’émission hebdomadaire de Philippe Bouvard sur FRANCE 3 : Bouvard du Rire.

Il tenait en 1998 le rôle d’Alexandrivore dans L’œil Crevé de Hervé (m. e. s. de Mireille Larroche – direction de Jean Claude Pennetier) sur la scène de l’Opéra Comique (Salle Favart) à Paris.

En 1999, il suit les conseils de Michel Sénéchal et aborde le rôle du Mari dans Les Mamelles de Tirésias au Théâtre d’Enghien les Bains.

Au printemps 2000, il chante le répertoire d’Offenbach dans French Cancan mis en scène par Jacques

Duparc au Théâtre des Folies Bergère et au Sporting Club de Monaco.

 

 

Entre 2002 et 2005, il chante le rôle du Brésilien dans La Vie Parisienne d’Offenbach mis en scène par Jérôme Savary sur la scène de l’Opéra Comique - Salle Favart - ( + de 260 représentations). Reprise en février 2004 à Washington, à l’Opéra House du Kennedy Center et en mai 2005 au grand Théâtre de Shanghai en Chine.

En mai 2002, dans un répertoire moins connu d’Offenbach, il donne un récital pour France Musiques

avec l’Orchestre National de France sous la direction d’Asher Fisch, retransmis en direct.

 

Nous avons pu également l’écouter à l’Opéra Royal de Wallonie de Liège, à l’Opéra de Montpellier et à l’Opéra d’Avignon, dans Certains l’aiment Chaud - Hiver 2003 et 2005 – rôle de Palazzo.

Nous le retrouvons à l’automne 2005, à l’Opéra de Metz dans le rôle de Petermann dans Monsieur Choufleuri de J. Offenbach et dans celui de Baptiste dans Monsieur de Chimpanzé de J.C. Keck et en 2010 dans le rôle du Gouverneur des Mousquetaires au Couvent.

Puis en tournée avec Opéra Nomade, sous la direction d’Amaury du Clausel, il joue le rôle du Roi

Bobêche dans Barbe Bleue d’Offenbach.

En 2006 sur la scène de l’Opéra de Montpellier, en jouant le rôle de Popoff dans la Veuve Joyeuse

sous la direction d’Alain Altinoglu.

En décembre 2010 au Théâtre du Capitole de Toulouse dans l’Homme de la Mancha de Mitch Leigh mis en scène par Jean-Louis Grinda repris en décembre 2012 à L’Opéra de Monte Carlo et en 2015 à l’Opéra d’Avignon.

En décembre 2011 il interprète le rôle de Bistagne à l’Opéra de Metz dans l’Auberge du Cheval Blanc mis en scène par Jacques Duparc. Rôle qu’il reprend en 2013 à L’Opéra de Massy.

Nous le retrouvons en février 2013 au Théâtre de l’Odéon à Marseille pour interpréter le rôle d’Honoré

dans «Un soir de Réveillon» de Raoul Moretti, mis en scène par Yves Coudray.

 

Il est très souvent l’invité de l’Orchestre Pasdeloup, avec lequel il s’est produit en concert, Salle Gaveau, au Théâtre du Châtelet, au Théâtre Coemédia, dans plusieurs Concerts Offenbach sous la direction de Jean-Christophe Keck.

Egalement à Mogador, avec cet orchestre, pour interpréter le rôle de Fénihan dans Ba ta clan, sous la direction de Cyril Diedrich.

En 2006, toujours avec Pasdeloup, il interprète le rôle du Financier pour l’enregistrement du disque Le Financier et le Savetier d’Offenbach : Orchestre Pasdeloup – Direction musicale : Jean-Christophe Keck – Label Universal.

Ce disque recevra lors de sa sortie, 5 diapasons dans le magazine du même nom.

 

Nous le retrouverons au cinéma dans le film de Freddy Mouchard "Réconciliation". Sortie en salles, novembre 2018.

 

En tant que Metteur en scène :

Depuis 1997, Frank T’Hézan a mis en scène plusieurs pièces d’Offenbach dans le cadre du Festival

des Châteaux de Bruniquel en Tarn et Garonne:

Croquefer, Tromb al ca zar, Ba Ta Clan, Le Fifre Enchanté, Le Financier et le Savetier, L’Île de Tulipatan, Mademoiselle Moucheron, Il Signor Fagotto, Mesdames de la Halle, Orphée aux Enfers, Le Château à Toto, La Grande Duchesse de Gerolstein, Barbe Bleue, La Belle Hélène, La Périchole, La Vie Parisienne.

Au Festival Offenbach et ses amis de Serre-Chevalier, il met en scène Le Financier et le Savetier d’Offenbach en 2010 et Croquefer en 2011.

En Janvier 2009, 2010 et 2011, il met en scène la soirée des Vœux de la Ville de Montauban,  salle Eurythmie avec la Troupe de Bruniquel. Croquefer en 2012 au Théâtre Olympe de Gouges à Montauban. Dans ce même théâtre, Le Financier et le Savetier en septembre 2013.

En décembre 2008, il met en scène « Mesdames de la Halle » au Grand Théâtre de Tours et crée une pièce dont il est l’auteur « Un Festin Imprévu ».

En Juillet 2008, René Koering lui demande de mettre en espace des extraits de « Sacré Siegfried »

d’Oscar Strauss au Corum de Montpellier pour le Festival de Radio-France.

Au mois de novembre, Le Carnaval des Revues d’Offenbach pour la Cité de la Musique à Paris sous

la direction musicale d’Alain Altinoglu.

En septembre 2005, lors du tournage du film Les Brigades du Tigre, le réalisateur Jérôme Cornuau fait appel à lui pour mettre en scène plusieurs séquences d’Ivan le Terrible de Rimsky Korsakov à l’Opéra de Vichy pour les besoins du film. (Sortie du Film : Avril 2006).

En 2005, il met en scène Véronique Fourcaud-Hélène dans La Nouvelle Dame de Chez Maxim’s pour le célèbre restaurant du même nom, ainsi que pour le Festival de Lacoste à l’initiative de Pierre Cardin. En 2004, à la salle Gaveau, Frank T’Hézan met en scène et joue le rôle titre de Croquefer sous la direction de Jean-Christophe Keck (Coproduction Orchestre Pasdeloup/Festival des Châteaux de Bruniquel).

La même année, il est chargé par le Théâtre de Montauban, de la direction artistique et de la mise en scène d’un spectacle avec l’Orchestre de la Cité d’Ingres qu’il a intitulé Le Meilleur d’Offenbach.

 

En 1998, il est chargé par Philippe Bouvard de mettre en scène deux parodies lyriques pour son émission télévisée Bouvard du Rire sur France 3.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Le Festival reçoit le prix Alphonse Allais 2019

31/01/2019

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives