Posts à l'affiche

Emmanuelle Zoldan - Mezzo Soprano - rôles : Gudule/Rosemonde

11/01/2018

Mezzo-soprano et Plasticienne Française, Emmanuelle Zoldan effectue ses études d’Arts plastiques et d’Art Lyrique à Aix en Provence où elle obtient ses diplômes universitaires et son prix de chant.

 

Elle intègre ensuite consécutivement le «CNIPAL» et l’ «Atelier Lyrique de Provence «où elle construit son répertoire .

 

Premier Prix féminin au concours de l’Odéon (Marseille) en 2010, elle y est invitée l’année suivante pour interpréter le rôle-titre de «La Grande duchesse de Gérolstein» d’Offenbach.

 

Primée quelques mois après au Concours Lyrique International «Ramfis Production», elle est engagée pour chanter Berta dans «Le Barbier de Séville», puis Maddalena dans «Rigoletto» aux côtés du ténor Ignacio Encinas, pour une tournée dans de nombreux Théâtres Français.

 

Emmanuelle Zoldan est engagée en 2011 pour être la «Belle Hélène» au festival des châteaux de Bruniquel, au Pin Galant de Mérignac, ainsi que dans une version concert à la salle Gaveau sous la baguette de Jean Christophe Keck.

 

A Bruniquel, elle revient en 2013, et tient le rôle de Metella dans la Vie Parisienne de J. Offenbach (Mise en

scène Frank Thézan - Dir mus: Jean-Christophe Keck)

 

Son goût et son sens de la comédie la mènent très régulièrement à être engagée pour les rôles Offenbachiens tels que «La Belle Hélène», la «Grande Duchesse de Gérolstein», «Boulotte de «Barbe- Bleue», «Métella» ou encore «La Périchole», qu’elle jouera de nouveau en avril 2016 au théâtre de l’Odéon (théâtre qui a récemment fusionné avec l’Opéra de Marseille).

 

Dans le répertoire d’Opéra, elle a débuté avec des rôles tels que «Le Prince charmant» de Massenet (Coproduction Opéra de Montpellier/ Théâtre des 13 vents), «Thisbé» dans Cenerentola (coproduction Opéra de Marseille/CNIPAL), «La comtesse Ceprano» dans Rigoletto (Opéra d’Avignon, et à l’Opéra de Massy), la

«Sacerdotessa» dans Aïda (Opéra de Pise, Italie), puis a pu aborder les rôles de «Suzuki» au Théâtre Sylvain de Marseille, «Maddalena aux théâtres de Sète et de Douai,,»Carmen» au théâtre de Boulogne sur mer, et plus récemment «Amneris» au Festival de Bandalarga de Conversano (Bari), son répertoire évoluant vers un registre plus dramatique.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Le Festival reçoit le prix Alphonse Allais 2019

31/01/2019

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives